Partager

Le 27 novembre 2020, j’ai décidé de tenter le pari WW, anciennement connu sous le nom de Weight Watchers. Mon objectif principal ? Perdre du poids durablement. Cet article, je l’ai écrit avant tout pour moi. Pour documenter mon parcours et partager mon expérience de la manière la plus honnête possible. L’alimentation étant un sujet un peu touchy pour moi. À l’heure où j’écris ces lignes, j’en suis au J+1. Je mettrai à jour ce billet à la fin de chaque semaine pour faire le bilan, sachant que je me lance sur une période de 3 mois. Voici donc mon avis sur WW !

Mon corps et moi : une lutte quotidienne

Il me paraît important de commencer par vous expliquer quel est mon rapport avec mon corps et avec la nourriture, car je pense que tout part de là. Aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais été complètement à l’aise avec mon corps. Je n’ai jamais été « grosse », mais je n’ai jamais été mince non plus. Je pense que mon plus gros problème, c’est que j’ai tendance (comme beaucoup) à manger mes émotions.

Quand je suis stressée, fatiguée, énervée, je mange… Je suis une ancienne boulimique, autant vous dire que mon rapport avec la nourriture n’a jamais été simple. Ce qui est compliqué, c’est que je l’aime autant que je la déteste. Je l’aime parce que je suis passionnée par la cuisine. Je suis une grande amatrice de restaurants et de bonne cuisine. Je la déteste parce que j’arrive difficilement me contrôler et que je me sens mal dans ma peau quand je prends du poids.

Je suis partagée entre mon envie de manger sain pour toutes les raisons évidentes (bien-être animal, impact écologique, rester en bonne santé), et mon amour pour la gastronomie française qui repose en grande partie sur le fromage, la charcuterie, la crème et le beurre. Entre un bol de quinoa et un bol de pâtes fraîches aux oeufs, je choisis évidemment les pâtes. Je suis clairement une épicurienne. J’aime la bonne bouffe et le vin, alors pour moi… manger sain c’est avant tout synonyme de privation et autant que je sois honnête. Je n’ai aucune envie de me priver…

Pourquoi j’ai choisi de démarrer le programme de WW ?

La semaine dernière, je suis tombée sur une publication de Céline Marks qui partageait ses résultats après un an de rééquilibrage alimentaire auprès de WW. Ce post a en quelques sortes provoqué un déclic. J’avais déjà entendu parler de WW auparavant, mais le côté « comptage de calories » me faisait un peu peur. Je n’avais pas particulièrement une bonne image de cette entreprise qui pour moi, jouait à fond la carte marketing.

Toujours est-il que cette publication m’a poussée à m’y intéresser de nouveau. Aujourd’hui, je pèse 66 kilos et je ne supporte plus mon reflet dans le miroir. Quand je me vois sur les photos, je me rends compte à quel point j’ai grossi ces deux dernières années. La plupart des mes jeans ne me vont plus, idem pour certains chemisiers près du corps, ou pour les robes moulantes. Je pense que j’ai atteint un point de non retour et je ressens le besoin de me reprendre en main. Je veux perdre du poids oui, mais je veux surtout me sentir mieux dans ma peau et plus à l’aise dans mes vêtements. Voilà pourquoi j’ai choisi de démarrer le programme de WW.

WW, ça consiste en quoi ?

Je vais être honnête, la première fois que j’ai ouvert leur site internet, j’ai eu franchement du mal à m’y retrouver. Je trouve la navigation compliquée et j’ai eu du mal à y voir clair. Bon, ça ne m’a pas empêché de m’inscrire… Je dirai que le programme de WW repose sur deux piliers : l’alimentation et l’activité physique. Deux aspects sur lesquels j’ai cruellement besoin de me reprendre en main.

Concernant l’alimentation… Vous commencez par remplir un questionnaire sur vos habitudes alimentaires, sur votre poids et sur vos objectifs. En fonction de vos réponses, on vous attribue un nombre de points journaliers (on les appelle les smartpoints). L’idée est simple, vous disposez chaque jour d’un quota de points à respecter, et chaque aliment que vous consommez correspond à un nombre de points. L’idée est de vous aider à prendre conscience de ce que vous mangez et des proportions.

Il existe 3 couleurs de points différentes : vert, bleu et violet. Je vous avoue que je n’arrive pas bien à comprendre comme une couleur vous est attribuée, mais de ce que j’en ai déduit, cela correspond aux « sacrifices » que vous êtes prêts à faire. Voici ce qu’ils écrivent à ce sujet « La couleur que nous recommandons à chaque membre est celle qui lui offre la plus grande liberté et le plus de flexibilité, qui s’adapte le mieux à son mode de vie et qui l’aide à mettre en place et maintenir des habitudes saines. ».

Concernant l’activité physique, le programme vous encourage à bouger davantage. Pour ma part, j’ai complètement arrêté le sport depuis mon arrivée en France, soit depuis 2 ans. Je repars donc de zéro, sachant que je suis plutôt adepte de Yoga et Pilates que de Crosstraining. Je dirais même que j’ai une profonde aversion pour le sport, autant vous dire que ce n’est pas gagné.

Combien ça coûte ?

L’accès au programme est payant, puisqu’il comprend de nombreuses recettes, conseils personnalisés et autres avantages. J’ai choisi d’opter pour l’offre Digital en toute autonomie, qui revient à environ 14 € par mois. Il existe également une formule avec coach. En parallèle, vous devrez évidemment faire vos courses de votre côté, ce qui me va bien puisque ça me permet de choisir ce que je mange.

Une fois votre inscription complétée, vous êtes invités à télécharger l’appli sur votre smartphone. Beaucoup plus simple pour remplir votre journal quotidien. J’ai remarqué qu’il y avait également une boutique en ligne sur laquelle vous pouvez trouver des livres de Batch Cooking, mais aussi des produits alimentaires déjà préparés. Je pense qu’à un moment donné je passerai commande pour essayer notamment leurs snacks.

Programme WW : Mois 1

J0 Mon organisation

Quelques mots sur mon organisation durant ce programme. Étant donné que j’adore cuisiner, je vais continuer à préparer mes repas moi-même. Il y a deux options : soit vous optez pour les recettes proposées par WW (il y en a des centaines en ligne), soit vous utilisez vos propres recettes. J’ai choisi la première option qui me paraît plus simple pour calculer mes points. J’ai donc planifié une semaine de repas à l’avance et fait mes courses, sachant que j’ai un quota journalier de 30 points.

Je dois dire que j’ai été assez surprise de la diversité des recettes proposées. On peut pour ainsi dire manger de tout, ce qui était ma plus grande crainte. Je conserve donc mon fromage (c’est sacré), j’adapte simplement les quantités. Je crois que je m’attendais plutôt à une sorte de régime, ce qui n’est pas le cas en réalité. Je ne veux pas tirer de conclusion trop hâtive, mais à J+1, j’ai déjà pas mal de prises de conscience sur la richesse de certains aliments, et surtout encore une fois, sur les quantités. Je pensais pourtant avoir quand même une bonne notion de ce qui est « gras » ou non, et je me rends compte que j’ai finalement pas mal de chemin à faire.

Point organisation : donc en résumé, j’ai pris 1 heure pour préparer mon menu de la semaine (avec déjeuner, dîner et collation/petit-déjeuner). J’ai préparé ma liste, j’ai fait les courses et je suis à présent fin prête pour démarrer cette première semaine, avec mon chéri qui lui aussi a pas mal de poids à perdre. RDV la semaine prochaine !

Point motivation : À ce stade, je suis ultra-motivée (vaut mieux pour démarrer). J’ai l’impression que cette fois-ci sera la bonne et je suis décidée à faire les efforts qu’il faut pour atteindre mes objectifs. Généralement, quand on veut perdre du poids, on veut que ça arrive tout de suite, on est impatient. Je pense que c’est une erreur… Car si les résultats n’arrivent pas aussi vite qu’on le voudrait, on peut vite se décourager et laisser tomber. Je me suis fixée un premier pallier à 3 mois pour faire le point..

Point objectif : Au total, j’aimerais perdre 12 kilos. Aujourd’hui, j’en pèse 66 et je sais que quand je tourne autour de 54 kg, je me sens généralement bien dans ma peau. Ça me parait beaucoup et peu à la fois. Il est évident que je ne m’attends pas à perdre ces 12 kilos en 3 mois, je vous rassure. Mon objectif à 3 mois est de perdre 5 kilos. Dans l’idée, je suis donc partie pour minimum 6 mois de rééquilibrage alimentaire. Je donne des paliers en nombre de kilos, mais il est évident que la balance ne fait pas tout. Le plus important est de se sentir bien dans son corps. C’est avant tout ça l’objectif….

Voilà pour cette première partie… RDV dans une semaine pour faire le point et compléter cet article !


Partager